Les pittoresques Rocamadour et Saint-Cirq-Lapopie attendent avec impatience deux nouvelles gendarmeries : une attente qui se prolongera jusqu’en 2027

Dans le cadre de la Loi d’orientation et de programmation du ministère de l’intérieur du 24 janvier 2023, l'annonce de la création de deux nouvelles gendarmeries dans le Lot est une véritable bouffée d'air pour le département.

Une annonce historique pour le Lot #

Ces gendarmeries, situées à Rocamadour et Saint-Cirq-Lapopie, sont une partie du projet ambitieux d’Emmanuel Macron de créer 238 nouvelles gendarmeries à travers la France d’ici 2027.

Malheureusement, l’attente se prolongera, car leur ouverture n’est pas prévue avant 2025. Le colonel Bertrand Loddé, commandant du groupement de gendarmerie dans le Lot, ne cache pas son enthousiasme malgré le retard. Pour lui, c’est une annonce historique pour la région, qui a connu une diminution des effectifs au fil des années.

Des effectifs bienvenus pour le Lot #

Actuellement, le Lot compte 23 brigades réparties en trois compagnies, Cahors, Figeac et Gourdon, avec 140 réservistes opérationnels. L’arrivée de ces deux nouvelles brigades est une aubaine pour le département. En effet, elles permettront l’ajout de 20 agents supplémentaires, répartis à égalité entre les deux brigades. Parmi ces nouvelles recrues, 12 seront des officiers de police judiciaire.

À lire Voici les secrets pour maîtriser parfaitement votre nœud de cravate à chaque fois

Ces brigades, actives à plein temps pendant la haute saison touristique, pourront être mobilisées dans tout le département selon les besoins pendant les périodes creuses. Cette mobilité permettra d’adapter les effectifs en fonction des fluctuations saisonnières à Rocamadour et Saint-Cirq-Lapopie.

Un contexte national dynamique #

Si l’arrivée des nouvelles gendarmeries dans le Lot est attendue avec impatience, d’autres départements ont déjà vu des projets similaires se réaliser. Par exemple, une nouvelle brigade mobile est opérationnelle dans l’Aveyron depuis mars, et une autre est prévue dans le Lot-et-Garonne à Pont-du-Casse. De plus, une brigade temporaire a été installée à Lacapelle-Biron en attendant la construction de la brigade permanente prévue pour le 1er mai.

En outre, d’autres projets sont en cours dans le Tarn-et-Garonne, la Lozère et le Gers, avec des ouvertures prévues entre 2024 et 2027. C’est une véritable dynamique nationale qui se met en place, avec une prévision de 80 nouvelles brigades pour l’année 2024 seulement.

Voici quelques chiffres clés pour illustrer l’ampleur de ce projet national :

À lire Voici ce que les anciens présidents français gagnent après leur mandat : des chiffres qui vont vous surprendre

  • 238 nouvelles gendarmeries prévues en France
  • 25 brigades au total dans le Lot après l’ouverture des deux nouvelles
  • 80 nouvelles brigades prévues pour 2024 à l’échelle nationale

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis