Jonathann Daval face à une possible relaxe : l’étrange droit de mentir pour se défendre ébranle le système judiciaire

Mercredi dernier, Jonathann Daval s'est présenté devant le tribunal pour répondre à une accusation de "dénonciation calomnieuse".

Une journée décisive en cour #

Il avait auparavant impliqué une partie de son ancienne belle-famille dans le meurtre tragique de son épouse, Alexia.

Le procureur de la République de Besançon a surpris l’auditoire en demandant la relaxe de Jonathann Daval. Cette demande est survenue dans le contexte de cette affaire de « dénonciation calomnieuse ».

L’incroyable revirement de situation #

Après avoir admis le meurtre de sa femme Alexia, Jonathann Daval a changé radicalement d’attitude en accusant des membres de son ancienne belle-famille, en particulier son ex-beau-frère, Grégory Gay. Ce dernier était le principal plaignant dans cette affaire de diffamation.

À lire Voici les secrets pour maîtriser parfaitement votre nœud de cravate à chaque fois

Grégory Gay a exprimé sa déception quant à la demande du procureur. « Nous sommes déçus par la position du procureur », a-t-il déclaré. « Je suis très surpris que le procureur ait changé d’avis. »

« Moralement répréhensible, mais… » #

Dans son réquisitoire, le procureur Étienne Manteaux a reconnu à Jonathann Daval le droit de mentir pour se défendre, si cela est dans une stratégie de défense. Il a déclaré : « Même si c’est moralement choquant, sur le plan juridique, il me semble difficile de considérer que cette infraction est constituée ».

Stéphanie, la sœur d’Alexia Fouillot et femme de Grégory Gay, s’est exprimée avec émotion : « On aimerait être reconnu comme victime de ce monsieur. Toute la famille Fouillot, nous sommes des victimes. Nous voudrions que la justice dise ‘oui, vous avez tous été victimes de ce monsieur' ».

« Au bord du harcèlement » #

Grégory Gay a exprimé son désarroi à la sortie de l’audience « On souffre encore, on est toujours là, on subit encore les actes des avocats de Jonathann. On est dans une situation à la limite du harcèlement. »

À lire Voici ce que les anciens présidents français gagnent après leur mandat : des chiffres qui vont vous surprendre

Le tribunal a mis la décision en délibéré jusqu’au 24 mai prochain. Pendant l’audience, Jonathann Daval a reconnu avoir menti et a présenté ses excuses à son ancienne belle-famille.

Points à retenir :

  • Jonathann Daval a été accusé de « dénonciation calomnieuse » après avoir impliqué son ex-belle-famille dans le meurtre de son épouse.
  • Le procureur de la République de Besançon a requis la relaxe pour Jonathann Daval.
  • Jonathann Daval a reconnu avoir menti et a présenté ses excuses à son ancienne belle-famille.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis