Nouvelles directives en 2024 pour l’audit énergétique obligatoire : comment se préparer pour éviter les surprises désagréables

Depuis le début du mois d'avril 2024, les propriétaires immobiliers ont dû s'adapter à une modification significative concernant l'audit énergétique.

Changements majeurs dans l’audit énergétique depuis le printemps 2024 #

La rénovation énergétique en France a pris un nouveau tournant qui a un impact direct sur certains propriétaires. L’audit énergétique, auparavant requis seulement pour la revente de logements à faible performance énergétique, est désormais une exigence pour certains types spécifiques de rénovations.

Un audit énergétique est une évaluation détaillée de la performance énergétique et environnementale d’un bien immobilier. Il cible également les potentielles améliorations à mettre en place pour réduire la consommation d’énergie et augmenter l’efficacité énergétique. Cet audit s’applique aux propriétaires qui souhaitent vendre leur bien immobilier et est valide pour une durée de cinq ans.

Le nouveau processus de remboursement de l’audit énergétique #

Auparavant, un audit énergétique était nécessaire pour bénéficier de la prime de rénovation MaPrimeRénov’, lorsqu’on envisageait une rénovation globale. Cependant, depuis le 1er avril 2024, les audits « incitatifs » effectués après cette date ne sont plus remboursés par MaPrimeRénov’ et ne sont plus éligibles pour recevoir l’aide. Les propriétaires doivent donc opter pour l’audit « obligatoire » pour être éligible aux aides.

À lire Voici les secrets pour maîtriser parfaitement votre nœud de cravate à chaque fois

Les audits « incitatifs » effectués avant le 1er avril restent valables jusqu’au 1er octobre 2024. C’est une information cruciale pour les propriétaires qui auraient déjà réalisé un audit « incitatif » avant la date butoir et qui envisagent des travaux de rénovation.

Les nouvelles règles pour les petits travaux de rénovation #

Autre nouveauté à partir de cette date : les audits, qui étaient auparavant remboursés uniquement dans le cadre de rénovations globales, seront éligibles à MaPrimeRénov’ pour des travaux plus simples, tels qu’un remplacement du système de chauffage ou des travaux d’isolation.

Le coût d’un audit énergétique dépend de nombreux facteurs, dont la surface et les spécificités techniques du logement, mais est généralement estimé entre 800 et 1500 euros. Il est donc essentiel de bien choisir votre diagnostiqueur pour obtenir un audit précis et juste.

Voici une liste récapitulative des points clés à retenir :

À lire Voici ce que les anciens présidents français gagnent après leur mandat : des chiffres qui vont vous surprendre

  • Les audits « incitatifs » ne sont plus remboursés par MaPrimeRénov’ depuis le 1er avril 2024
  • Les propriétaires doivent opter pour l’audit « obligatoire » pour être éligible aux aides
  • Les audits « incitatifs » effectués avant le 1er avril restent valables jusqu’au 1er octobre 2024
  • Le coût d’un audit énergétique est généralement estimé entre 800 et 1500 euros

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis