Le mystère juridique de Jonathann Daval : pourrait-il échapper à la justice grâce à un mensonge délibéré ?

Jonathann Daval se retrouvait devant la justice, accusé de "dénonciation calomnieuse".

Accusé de dénonciation calomnieuse #

Ce dernier avait pointé du doigt certains membres de son ancienne famille par alliance, les impliquant dans le décès tragique de son épouse, Alexia. Un revirement inattendu après avoir reconnu être l’auteur du meurtre.

C’était un mercredi du mois d’avril que le procureur de la République de Besançon avait demandé la relaxe pour Jonathann Daval, suscitant de vives réactions, notamment de la part de son ancienne belle-famille.

Le droit de mentir pour se défendre #

Le procureur Étienne Manteaux, lors de son réquisitoire, a reconnu à Jonathann Daval le droit de mentir pour se défendre, si cela faisait partie d’une stratégie de défense. Une affirmation qui, bien que moralement discutable, se trouve être juridiquement plausible. Cela a suscité une vive réaction de la famille d’Alexia, qui souhaitait être reconnue comme victime.

À lire Voici les secrets pour maîtriser parfaitement votre nœud de cravate à chaque fois

Stéphanie, la sœur d’Alexia et femme de Grégory Gay, s’est exprimée avec émotion : « Toute la famille Fouillot élargie, nous sommes des victimes. Nous voudrions que la justice dise ‘oui vous avez tous été victimes de ce monsieur' ».

Entre accusation et déception #

Grégory Gay, le principal plaignant dans cette affaire, a exprimé sa déception face à la position du procureur. Il s’est également senti harcelé par les incessantes manœuvres de la défense de Jonathann. « On est encore en train d’en souffrir, on est encore là, on subit encore les actes des avocats de Jonathann », a-t-il déclaré.

Jonathann Daval a admis lors de l’audience qu’il avait menti et a présenté ses excuses à son ancienne belle-famille. La décision du tribunal a été reportée au 24 mai.

Il est intéressant de noter les points suivants:

À lire Voici ce que les anciens présidents français gagnent après leur mandat : des chiffres qui vont vous surprendre

  • Jonathann Daval a été accusé de « dénonciation calomnieuse ».
  • Le procureur a reconnu à Jonathann Daval le droit de mentir pour se défendre.
  • La famille d’Alexia souhaite être reconnue comme victime.
  • La décision du tribunal a été reportée au 24 mai.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis