Le mystère dévoilé : une rare taupe dorée aveugle capturée en image dans le désert australien

Le mardi 2 avril 2024, le monde a été émerveillé par la découverte d'une taupe marsupiale en Australie.

La découverte surprenante d’une taupe marsupiale en Australie #

Les rangers de l’organisation Kanyirninpa Jukurrpa ont réussi à photographier ce spécimen rare sur les terres du peuple autochtone Martu, dans le nord de l’Australie occidentale.

Connu localement sous le nom de kakarratul, cette espèce est aperçue seulement cinq à dix fois par décennie. L’habitat désertique et la tendance de ces taupes à s’enfouir sous terre, font que leur présence est souvent inaperçue.

Une espèce énigmatique et difficile à trouver #

« Les taupes marsupiales sont de magnifiques petites créatures, mais elles sont très énigmatiques et difficiles à trouver », a déclaré Gareth Catt, expert de la faune du désert. Leur mode de vie souterrain et leur habitat désertique rendent leur observation particulièrement complexe.

À lire Voici les secrets pour maîtriser parfaitement votre nœud de cravate à chaque fois

Les taupes marsupiales se distinguent par leur petite taille, leurs poils soyeux et dorés, et le fait qu’elles soient aveugles. Au lieu des yeux, elles possèdent des griffes qui leur permettent de « nager » profondément dans les dunes de sable.

Les caractéristiques incroyables de la taupe marsupiale #

Les taupes marsupiales sont très légères, pesant seulement entre 40 à 60 grammes. Elles ont une survie remarquable, nécessitant très peu d’oxygène. Selon Joe Benshemesh, un expert en taupes marsupiales, elles respirent « l’air qui circule entre les grains de sable ».

Il reste encore beaucoup à apprendre sur ces créatures uniques. Chaque observation est donc extrêmement précieuse pour les chercheurs. La dernière fois qu’une taupe marsupiale a été observée, c’était en juin 2023 près du massif sacré Uluru, situé dans la région aride du Red Centre, au nord de l’Australie.

Voici quelques points clés sur les taupes marsupiales :

À lire Voici ce que les anciens présidents français gagnent après leur mandat : des chiffres qui vont vous surprendre

  • Elles sont connues sous le nom de kakarratul en local.
  • Elles sont très légères, pesant entre 40 à 60 grammes.
  • Elles n’ont pas besoin de beaucoup d’oxygène pour survivre.
  • Elles sont aveugles mais possèdent des griffes pour se déplacer dans le sable.
  • Elles sont extrêmement rares à observer.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis