Le rôle des brigades de sécurité mobiles pour gérer les violences dans les écoles : une approche discrète mais efficace pour assurer la paix

La question de la sécurité dans les établissements scolaires et leurs environs a suscité de nombreuses discussions.

Assurer la sécurité dans les écoles : une nécessité croissante #

Les incidents récents ont mis en lumière l’importance d’un renforcement de la sécurité dans ce domaine. Le « plan interministériel pour la sécurité des élèves, du personnel et des établissements » publié le 4 avril souligne cette nécessité.

Ce plan propose des mesures pour améliorer la sécurité et prévenir les crises, mais il existe déjà une force de sécurité discrète et efficace sur le terrain : les forces mobiles de sécurité académiques. Ces unités travaillent en amont des crises, ainsi que pendant et après, pour assurer la sécurité et la sérénité des établissements scolaires.

Les forces mobiles de sécurité académiques : une réponse à la montée de la violence #

Nées en 2009 en réponse à l’augmentation des actes de violence dans les établissements secondaires, ces équipes travaillent en toute discrétion pour préserver la tranquillité des écoles. Leur travail couvre une large gamme d’activités, allant de la surveillance à l’interaction avec les forces de l’ordre, en passant par la fouille des sacs et le dialogue avec les étudiants.

À lire Voici les secrets pour maîtriser parfaitement votre nœud de cravate à chaque fois

Francis Hivert, conseiller en sécurité et responsable de l’équipe régionale, affirme que ces équipes sont composées d’anciens gendarmes, policiers et personnels de l’Éducation nationale. Ils sont présents dans chaque département et jouent un rôle crucial dans le maintien de la sécurité scolaire.

Une mission de sécurité complète #

La mission de ces forces mobiles va bien au-delà de la simple surveillance. Francis Hivert explique qu’ils sont chargés d’identifier les failles de sécurité dans les établissements, de proposer des solutions et de conseiller sur l’utilisation de la vidéosurveillance. Ils supervisent également le plan particulier de mise en sûreté (PPMS) et ses exercices.

En plus de ces tâches, les forces mobiles sont impliquées dans la prévention en gestion de crise et le débriefing après tout événement traumatisant. Ils mènent des enquêtes sur le « climat scolaire », établissent des recommandations et sécurisent le système informatique des établissements. Ils animent également des formations sur les risques d’Internet pour les élèves.

  • Les forces mobiles de sécurité académiques ont été créées en 2009 pour répondre à l’augmentation de la violence à l’école.
  • Elles sont composées d’anciens gendarmes, policiers et personnels de l’Éducation nationale.
  • Leur mission est vaste et comprend la surveillance, la prévention en gestion de crise, le débriefing après un événement traumatisant et la sécurisation des systèmes informatiques, entre autres.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis