Scandale #MeToo à l’hôpital : Patrick Pelloux, un prédateur selon Karine Lacombe, les accusations sont crédibles d’après Roselyne Bachelot

Patrick Pelloux, un urgentiste de renom, est de plus en plus sous le feu des projecteurs, mais pas pour de bonnes raisons.

Roselyne Bachelot soutient les accusations portées contre Patrick Pelloux #

Sa collègue Karine Lacombe, une infectiologue respectée, l’accuse de harcèlement sexuel et moral. Ces allégations ont été jugées « crédibles » par Roselyne Bachelot, l’ancienne ministre de la Santé.

En 2008, Bachelot avait écarté Pelloux des urgences de l’hôpital Saint-Antoine. Cet épisode fait maintenant surface dans le sillage des accusations de Lacombe. L’ancienne ministre a récemment partagé son point de vue sur ce sujet lors d’une interview à France Inter.

Un comportement déplacé qui a conduit à son exclusion #

Lacombe, qui est cheffe de service hospitalier des maladies infectieuses à l’hôpital Saint-Antoine, a décrit Pelloux comme un « prédateur ». Elle l’accuse de harcèlement sexuel et moral, incluant des gestes et des remarques inappropriés. Bachelot corrobore en partie cette description, elle avait reçu plusieurs plaintes de harcèlement moral de la part d’infirmières et d’aides-soignantes à l’époque où elle était ministre de la Santé.

À lire Comment réussir son projet de création de site internet

La rancœur de Pelloux de ne pas avoir obtenu la direction du service des urgences de l’hôpital Saint-Antoine aurait exacerbé son comportement, d’après l’ancienne ministre. A tel point que la directrice de l’hôpital Saint-Antoine craignait qu’il puisse se suicider. Cependant, Bachelot précise qu’elle n’avait pas été informée de faits de harcèlement sexuel à l’époque.

  • Accusations de harcèlement sexuel et moral portées par Karine Lacombe
  • Appui de Roselyne Bachelot sur la crédibilité des accusations
  • Exclusion de Patrick Pelloux des urgences de l’hôpital Saint-Antoine en 2008
  • Plaintes de harcèlement moral reçues par Bachelot de la part d’infirmières et d’aides-soignantes
🔍 Récapitulatif Description
😷 Patrick Pelloux Accusé de harcèlement sexuel et moral par sa collègue Karine Lacombe
👩‍⚕️ Karine Lacombe Porteuse des accusations, décrit Pelloux comme un « prédateur »
🔎 Roselyne Bachelot Estime les accusations « crédibles » et avait écarté Pelloux des urgences en 2008

Une affaire qui remet en question le comportement de Patrick Pelloux #

Une autre ancienne ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a également attesté que Pelloux n’avait pas un comportement exemplaire avec les femmes. Elle confirme son exclusion des urgences de Saint-Antoine vers l’hôpital Necker en 2008 pour cette raison.

Pelloux, de son côté, nie toutes les accusations portées contre lui. Tout en reconnaissant un comportement « grivois », il affirme que les comportements d’aujourd’hui ne sont plus acceptables comme ils l’étaient à son époque. Il prévoit même d’engager des poursuites judiciaires contre Lacombe. Ces nouvelles accusations ont cependant ouvert la boîte de Pandore dans le milieu hospitalier avec de plus en plus de témoignages de victimes d’agressions sexuelles.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :