Voici l’inspirante histoire de Rosa Murcia Gangloff : de recordwoman à paralympienne, un voyage marqué par la détermination et le courage

Rosa Murcia Gangloff, un nom qui résonne avec force dans le monde de l'athlétisme français.

De recordwoman à athlète paralympienne #

Elle a dominé le 10 000 m pendant deux décennies, jusqu’en 2012, et a remporté de nombreux championnats de France. Aujourd’hui, malgré l’évolution de sa maladie des yeux, Rosa a réussi à se qualifier pour les Jeux Paralympiques de Paris en 2024, 32 ans après avoir représenté la France aux Jeux Olympiques de Barcelone.

La détermination et l’adaptabilité de Rosa sont impressionnantes. Alors que sa vision déclinait, elle a changé de catégorie, passant de T13 (mal voyante) à T12. Plutôt que de laisser cette transition l’arrêter, elle a vu cela comme une nouvelle opportunité de compétition. C’est ainsi qu’elle a choisi le marathon, un défi audacieux pour une athlète de 59 ans.

Le chemin vers la qualification #

Se qualifier pour les Jeux Paralympiques n’est pas une tâche facile, même pour une athlète aussi expérimentée que Rosa. Son entraîneur, Bernard Pelletier, qui l’a guidée lorsqu’elle était une athlète de haut niveau, est revenu pour l’aider à se préparer pour le marathon de Paris, une course notoirement difficile.

À lire Comment réussir son projet de création de site internet

Mais deux jours avant la course, Rosa a subi une blessure, une entorse à la cheville due à un nid-de-poule. Malgré la douleur et la difficulté, elle a refusé d’abandonner. Avec l’aide de ses guides, son mari Gilles et Mathieu Leroux, un jeune qu’elle a entraîné lorsqu’il était adolescent, elle a réussi à terminer la course avec un temps impressionnant de 3 heures et 8 minutes, décrochant ainsi sa qualification pour les Jeux Paralympiques.

Plus qu’un simple sport #

Pour Rosa, l’athlétisme n’est pas seulement une compétition, c’est une source d’inspiration et de motivation pour les jeunes atteints de handicaps. Elle croit fermement en la puissance du sport pour aider ces enfants à se réaliser et à dépasser leurs limites.

Elle raconte avec émotion l’histoire d’un garçon de 12 ans, incapable de marcher, qui a réussi à surmonter une épreuve en tricycle lors d’un championnat handisport. Pour Rosa, c’est ce genre de moments qui compte vraiment, et c’est ce qui lui donne l’énergie pour continuer à courir, malgré tous les défis.

  • Recordwoman française du 10 000 m pendant 20 ans
  • Championne de France à plusieurs reprises
  • Qualifiée pour les Jeux Paralympiques de Paris 2024
🏅 Récapitulatif Description
🏃‍♀️ Marathon de qualification Malgré une blessure à la cheville, Rosa a réussi à terminer le marathon de Paris en 3 heures et 8 minutes, se qualifiant ainsi pour les Jeux Paralympiques.
👁️ Mal voyante Rosa est passée de la catégorie T13 à la catégorie T12 en raison de l’évolution de sa maladie des yeux.
👫 Guides Rosa a couru avec l’aide de deux guides, son mari Gilles et Mathieu Leroux, un jeune qu’elle a entraîné lorsqu’il était adolescent.
🎗️ Inspiration Plus qu’une athlète, Rosa est une source d’inspiration pour les jeunes atteints de handicaps, montrant qu’avec détermination et courage, ils peuvent dépasser leurs limites.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis