La sécurité des virements instantanés renforcée par une nouvelle réglementation européenne

Face à la vulnérabilité des virements instantanés aux fraudes, une nouvelle réglementation européenne va imposer deux nouvelles mesures de sécurité pour les banques.

Cette évolution permettra de développer davantage ce système de transfert d’argent en l’alignant sur les tarifs des virements traditionnels et en réduisant sa susceptibilité aux fraudes.

Les enjeux de la réglementation européenne #

Selon la Banque de France, les virements instantanés représentent actuellement un peu plus de 6% de tous les virements effectués en France. D’ici fin 2024, le coût par virement devrait passer de 1 euro en moyenne à 0 euro. C’est l’objectif fixé par les institutions européennes. Le mercredi 8 février, le Parlement européen a adopté un nouveau règlement qui exige que les banques alignent le prix des virements instantanés sur celui des virements traditionnels. En effet, ces derniers sont généralement gratuits lorsqu’ils sont lancés indépendamment via des plateformes Web ou mobiles. Le texte doit maintenant être publié au Journal officiel et entrera en vigueur 20 jours après la publication. Ainsi, les virements instantanés devraient être gratuits dans toutes les banques d’ici la fin de cette année.

Lutte contre la fraude et amélioration de la sécurité sur les virements #

Cette nouvelle réglementation aborde non seulement les obstacles tarifaires qui entravent l’utilisation généralisée des virements instantanés, mais aborde également leur risque plus élevé de débits frauduleux par rapport à d’autres formes de paiement telles que les cartes de crédit ou les virements bancaires classiques.

À lire Les justificatifs requis pour les virements bancaires de montants importants

La raison est simple : les fraudeurs préfèrent utiliser les virements instantanés pour vider les comptes bancaires de leurs victimes, car cela offre deux avantages majeurs – le transfert d’argent immédiat et irrévocable. Contrairement aux virements bancaires traditionnels ou aux paiements par carte de crédit. Les victimes n’ont aucun moyen d’annuler les transactions frauduleuses.

Deux nouvelles mesures imposées aux banques

  • Vérification automatique de l’appartenance du compte destinataire (IBAN) à la bonne personne :
  • Permettre aux clients de fixer un montant maximum pour les opérations de virement instantané quotidiennes ou individuelles

Cependant, ces limites peuvent se retrouver modifiées ou levées à tout moment sans difficulté. Et avec effet immédiat. Ainsi, les banques devront intégrer ces mesures pour lutter contre la fraude. Tout comme les limites de paiement par carte de crédit peuvent se retrouver augmentées via des applications mobiles en quelques clics.

Bénéfices pour les clients et les banques sur les virements #

Au-delà de la lutte contre la fraude, cette nouvelle réglementation renforcera également la confiance des clients dans le système des virements instantanés. En effet, une meilleure sécurité et la gratuité de ces opérations encourageront davantage d’utilisateurs à adopter ce type de transaction financière en toute sérénité.

De même, les banques pourront élargir leur offre de services et fidéliser davantage leurs clients. Et vont offrir des solutions à la fois rapides, sécurisées et gratuites. Cela renforcera ainsi leur compétitivité sur le marché et permettra d’accroître le développement du secteur financier européen dans son ensemble.

À lire Évolution des livrets d’épargne réglementée en 2024 : changements et interdictions

La nouvelle réglementation européenne concernant les virements instantanés marque donc un tournant majeur pour l’industrie bancaire à travers l’Union européenne. Il sera essentiel pour les institutions financières d’adapter rapidement leurs pratiques pour se conformer à ces nouvelles exigences en matière de sécurité et de tarification.

Pour les clients, cela implique non seulement des économies potentielles grâce à la suppression des frais de virement instantané. Mais aussi une protection accrue contre les fraudes et autres risques liés aux transactions financières en ligne.

En somme, cette réglementation contribue au développement d’un écosystème bancaire européen plus sûr, moderne et accessible pour tous.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :