Impact de l’arrêt maladie sur la retraite : cotisations et âge de départ

Pour toucher une bonne retraite, il faut travail un certain nombre d'année mais les arrêts maladies peuvent avoir un impact

Une interruption prolongée du travail, notamment en raison d’une maladie professionnelle, a des conséquences sur le salaire de l’employé et ses cotisations sociales. Mais pas que, cela jouera aussi sur sa retraite.

Effets de l’arrêt maladie sur le salaire et les cotisations sociales #

En France, la retraite se retrouve calculée en fonction du parcours professionnel. Et aussi de l’âge et du nombre de trimestres validés. Or, dans le cadre d’un arrêt maladie lié à une affection d’origine professionnelle, le contrat entre le salarié et l’employeur se retrouve temporairement suspendu.

Par ailleurs, les indemnités journalières qui se retrouveront versées en compensation de la perte de salaire. Et il y aura une prise en charge par la caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) ou la sécurité sociale. Une mesure dérogatoire se voit aussi prévue à cet effet permettant au salarié de valider un trimestre sans salaire toutes les deux semaines avec un maximum de quatre trimestres par an.

À lire Isolation des combles et rénovation énergétique globale : une alliance durable

Il faut rappeler que les trimestres de retraite assimilés validés sans que le salarié ait travaillé sont indemnisés par la CPAM. Toutefois, le salaire normal de l’employé n’apparaîtra pas sur le relevé car il existe une grande différence entre ce qui est perçu et ce qui est pris en compte dans le calcul des pensions.

Sans cotisation durant l’arrêt maladie en fin de carrière

De plus, si l’arrêt maladie survient vers la fin de sa carrière, le salarié concerné ne semble pas tenu de cotiser sur ce revenu.

Impact de l’arrêt maladie sur l’âge de départ à la retraite #

Compte tenu de ce mécanisme, il n’y a pas de raison de repousser l’âge de départ à la retraite après un arrêt maladie. Cependant, il reste à noter que les départs anticipés pour longue carrière peuvent avoir un impact important sur l’âge de départ à la retraite. D’autant que tous les trimestres requis doivent se retrouver cotisés intégralement.

Répercussions sur la retraite de base et complémentaire #

L’impact de l’arrêt maladie sur la retraite de base

Lorsqu’un employé se retrouve en arrêt maladie, son nombre de trimestres cotisés ne retrouvera pas diminué. Si son salaire ne tombe pas en dessous du seuil horaire minimal de cotisation. Ainsi, la situation d’incapacité de travail dans laquelle il se trouve aura peu d’impact sur le nombre de trimestres cotisés nécessaires pour bénéficier de la retraite.

À lire Isolation des combles à petit budget : les solutions économiques et efficaces

L’impact de l’arrêt maladie sur la retraite complémentaire

De la même manière que pour la retraite de base, les salariés qui perçoivent une pension de retraite complémentaire obtiennent également des points supplémentaires en cas d’absence pour maladie de plus de 2 mois, sans avoir à cotiser. Ainsi, l’arrêt maladie n’affectera pas la retraite complémentaire de manière significative.

En résumé, la prise en compte de l’arrêt maladie dans le calcul des droits à la retraite permet au salarié de ne pas voir son âge de départ repoussé et minimise les conséquences sur ses pensions de base et complémentaire. Toutefois, les départs anticipés pour longue carrière peuvent se voir impactés. Surtout si tous les trimestres requis ne se retrouvent pas cotisés intégralement.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :