Les aides financières disponibles pour le changement de vitre énergétique

Le changement de vitre énergétique est une solution idéale pour améliorer l'isolation de votre logement.

Pour soutenir cette démarche écologique et économique, différentes aides financières sont proposées aux particuliers.

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) #

Destiné aux travaux d’amélioration énergétique, ce prêt vous permet de financer la rénovation de vos fenêtres sans intérêts à rembourser. Plusieurs conditions s’appliquent :

  • Avoir un logement de plus de 2 ans,
  • Etre propriétaire occupant ou bailleur,
  • Faire appel à un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).

Les critères d’éligibilité des fenêtres

Pour bénéficier de l’éco-PTZ, vos nouvelles fenêtres doivent répondre à certains critères techniques :

À lire Changement de vitre et sécurité : quelles options choisir ?

  • Une double vitrage avec isolation renforcée,
  • Un coefficient de transmission thermique inférieur à un seuil précisé.

La prime énergie (CEE) #

Cette aide est versée par les fournisseurs d’énergie, sous forme de bons d’achat ou de réductions sur vos factures. Son montant peut varier selon :

  • Le type de fenêtre,
  • Le nombre de fenêtres remplacées,
  • Le revenu fiscal du foyer.

La démarche pour obtenir la prime énergie

Pour bénéficier de cette aide, vous devez :

  1. Faire réaliser un devis par un professionnel RGE,
  2. Déposer votre demande avant de signer le devis,
  3. Envoyer les documents prouvant la fin des travaux.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) #

Cette aide fiscale s’adresse aux particuliers réalisant des travaux d’économies d’énergie. Elle prend la forme d’une réduction d’impôt sur le revenu à hauteur de :

  • 15 % du coût des matériaux,
  • 31 % si cumulée avec l’éco-PTZ,
  • Plafonnée à 100 € par fenêtre.

Les conditions à respecter

Pour être éligible au CITE, il faut :

À lire Les avantages d’un double vitrage : pourquoi et comment changer ?

  • Etre propriétaire occupant ou locataire,
  • Avoir un logement achevé depuis plus de 2 ans,
  • Faire appel à un professionnel RGE.

Réductions locales et régionales #

Certaines collectivités proposent des aides complémentaires pour encourager le remplacement de vos fenêtres. Ces aides peuvent prendre différentes formes :

  • Subventions,
  • Crédits d’impôt locaux,
  • Aides sous conditions de ressources.

Où se renseigner ?

Pour connaître ces aides locales, contactez :

  • Votre mairie,
  • Le service urbanisme,
  • L’Agence Locale de l’Energie et du Climat (ALEC).

Autres dispositifs d’aide à la rénovation #

Enfin, plusieurs dispositifs peuvent compléter les aides aux travaux de changement de vitre énergétique :

  • TVA réduite à 5,5 %,
  • Le chèque énergie,
  • Les aides des organismes sociaux (ANAH, Action Logement).

Comment être sûr de profiter de toutes les aides ?

Il est essentiel de comparer les différents dispositifs pour savoir lequel est le plus avantageux pour vous. N’hésitez pas à :

À lire Les erreurs à éviter lors du changement de vitres dans un bâtiment ancien

  • Demander des devis à plusieurs professionnels RGE,
  • Comparer les différentes propositions,
  • Solliciter un accompagnement par un professionnel indépendant.

Ainsi, en ayant connaissance des différentes aides financières disponibles pour le remplacement de vos fenêtres, vous pourrez réaliser des économies importantes sur votre facture énergétique.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :