Isolation phonique et réglementation : tout ce qu’il faut savoir

Le bruit est une source majeure d’inconfort dans les logements. Pour pallier ce problème, il est essentiel de prendre en compte l’isolation phonique lors de la construction ou de la rénovation d’un bâtiment. Cet article traite des aspects réglementaires et techniques de l’isolation acoustique.

La réglementation relative à l’isolation phonique #

Plusieurs textes réglementaires encadrent l’isolation acoustique des bâtiments, dont trois sont particulièrement importants : le Code de la construction et de l’habitation, la norme NF S31-010 ainsi que la nouvelle réglementation acoustique (NRA).

Code de la construction et de l’habitation ; Articles R*111-1 à R*111-4

Ces articles définissent les obligations relatives à l’isolation phonique pour les constructions neuves. Ils s’appliquent également aux travaux de rénovation d’immeubles anciens soumis à autorisation de travaux. Les niveaux d’isolement acoustique exigés varient en fonction du type de bâtiment :

À lire Améliorez le confort de votre maison grâce à une isolation phonique efficace

  • Bâtiments d’habitation collectifs : DnT,A,tr >= 58 dB
  • Maisons individuelles : DnT,A,tr >= 53 dB
  • Etablissements recevant du public : exigences spécifiques selon la catégorie

Norme NF S31-010

La norme NF S31-010 fournit des méthodes de mesure pour déterminer les indices d’affaiblissement acoustique. Elle sert à estimer l’efficacité d’un matériau ou d’une paroi, afin de garantir que tous les éléments du bâtiment respectent les exigences réglementaires.

Nouvelle réglementation acoustique (NRA)

La NRA, applicable depuis le 1er janvier 2013, modifie les seuils d’exigence en termes d’isolation phonique et ajoute de nouvelles dispositions pour améliorer le confort acoustique dans les bâtiments neufs.

Matériaux et techniques d’isolation phonique #

L’isolation phonique d’un logement repose sur différents matériaux et techniques utilisés pour réduire la transmission des bruits aériens et des bruits d’impact entre les espaces intérieurs et extérieurs.

Isolation des murs et cloisons

Les bruits aériens sont principalement transmis à travers les murs et cloisons. Pour les isoler, on utilise :

À lire Solutions d’isolation phonique pour les équipements bruyants à la maison

  • Des matériaux absorbants comme la laine de roche ou de verre
  • Des matériaux lourds, tels que le plâtre ou le béton cellulaire
  • Une association des deux types de matériaux, pour une isolation optimale

Isolation des sols et planchers

Pour réduire les bruits d’impact dans les étages, on utilise :

  • Des matériaux souples, comme le caoutchouc ou la mousse polyuréthane
  • Des systèmes de complexes isolants, associant différents matériaux pour absorber les vibrations et éviter leur transmission

Isolation des fenêtres et menuiseries extérieures()

Les bruits extérieurs sont principalement transmis par les fenêtres et les portes. Pour les isoler, il convient de choisir :

  • Des vitrages à épaisseurs variables et/ou feuilletés, offrant un indice d’affaiblissement acoustique élevé
  • Des menuiseries à rupture de pont thermique et à joint d’étanchéité performant, pour éviter les infiltrations sonores

Contrôles et labels relatifs à l’isolation phonique #

Pour s’assurer que les exigences réglementaires en matière d’isolation phonique sont respectées, il est possible de réaliser des contrôles à différentes étapes du projet. Il existe aussi des labels garantissant un niveau de confort acoustique supérieur aux normes en vigueur.

Mesures acoustiques et conformité réglementaire

Des mesures acoustiques doivent être réalisées pour vérifier que les niveaux d’isolement acoustique requis sont atteints. Elles concernent notamment :

À lire Les secrets pour réussir l’isolation phonique de votre appartement

  • La réception acoustique des bâtiments neufs ou rénovés, pour s’assurer du respect des seuils définis par la réglementation
  • Le suivi des chantiers, afin de détecter d’éventuels problèmes acoustiques en cours de réalisation

Labels qualité acoustique et certifications

Pour offrir un niveau de confort supérieur aux exigences de base, des labels spécifiques existent, tels que :

  • Le label « Qualitel », incluant une certification « Confort Acoustique »
  • La certification « HQE » (Haute Qualité Environnementale), prenant en compte l’acoustique dans sa démarche globale
  • Des labels régionaux ou départementaux, adaptés aux besoins locaux

Maintenant que vous êtes informé sur les aspects clés de l’isolation phonique et de la réglementation qui l’accompagne, il est important de ne pas négliger cet aspect lors de la construction ou la rénovation de votre logement puisqu’il participe grandement à votre confort.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :