Comment choisir le bon système de chauffage pour votre piscine ?

Le choix d'un système de chauffage pour piscine est crucial. Il doit être adapté à la taille et au volume du bassin, mais aussi au climat local et au budget.

Voici quelques conseils pour bien choisir le bon système de chauffage pour sa piscine.

Évaluer les besoins en chauffage de sa piscine #

Avant tout, il faut déterminer la température souhaitée pour l’eau de votre piscine. En effet, plus elle sera chaude, plus le coût de chauffage augmentera. Généralement, une température entre 26 °C et 30 °C est recommandée. Cependant, cela peut varier selon vos préférences ou celles de votre famille.

Certaines caractéristiques de votre piscine influent sur ses besoins en chauffage. Parmi elles :

À lire Comment intégrer une piscine dans un petit jardin ?

  • Le volume d’eau : un grand bassin nécessite logiquement un système de chauffage plus puissant;
  • L’exposition au soleil : une piscine bien exposée bénéficie gratuitement de la chaleur solaire;
  • L’isolation : couvrir le bassin pendant la nuit permet de garder la chaleur emmagasinée durant la journée;
  • Les pertes : vérifier régulièrement que des fuites ne viennent pas diminuer son efficacité.

Pour optimiser le rendement énergétique de votre piscine, il est intéressant de combiner plusieurs mesures. Une excellente isolation, associée à une couverture et à un système de chauffage adapté, permettra de réduire significativement votre facture énergétique.

Comprendre les différents systèmes de chauffage pour piscine #

Il existe principalement trois types de systèmes de chauffage pour piscines :

  • Les pompes à chaleur : elles utilisent l’énergie thermique contenue dans l’air extérieur pour chauffer l’eau;
  • Les échangeurs thermiques : ils récupèrent la chaleur produite par une chaudière ou une pompe à chaleur déjà existante;
  • Les réchauffeurs électriques : ils fonctionnent à partir d’une résistance qui génère de la chaleur en consommant de l’électricité.

Les pompes à chaleur

Ce sont des systèmes écologiques et économiques. Ils restituent entre 4 et 5 fois plus d’énergie qu’ils n’en consomment. Cependant, leur fonctionnement dépend de la température extérieure : plus elle est basse, moins l’appareil est performant.

Diverses technologies cohabitent sur le marché :

À lire Les dernières innovations en matière de piscines : technologies et designs pour 2024

  • Les PAC air/eau : elles puisent la chaleur de l’air;
  • Les PAC géothermiques : elles exploitent la chaleur du sol;
  • Les PAC hybrides : elles combinent les deux sources d’énergie.

Les échangeurs thermiques

Ce type de système est particulièrement adapté si vous possédez déjà une chaudière ou une pompe à chaleur pour chauffer votre maison. L’échangeur de chaleur va récupérer cette énergie et la transférer à l’eau de la piscine.

En fonction de votre installation, plusieurs solutions sont envisageables :

  • Les échangeurs à plaques : ils offrent un excellent rendement grâce à leur grande surface d’échange;
  • Les échangeurs tubulaires : moins performants que les précédents mais plus résistants aux produits chimiques utilisés dans les piscines.

Les réchauffeurs électriques

Ces appareils de chauffage de piscine sont plutôt recommandés pour des bassins de petite taille et/ou avec une utilisation ponctuelle. En effet, même si leur coût d’installation est bas, ils consomment beaucoup d’électricité pour générer de la chaleur.

Ils fonctionnent avec une résistance électrique qui chauffe l’eau au contact de celle-ci. Plusieurs modèles existent sur le marché :

À lire Entretien de piscine : astuces et conseils pour une eau cristalline toute l’année

  • Les réchauffeurs immergés : ils sont placés directement dans l’eau;
  • Les réchauffeurs externes : ils se fixent à la filtration et font passer l’eau par un circuit chauffant.

Tenir compte du coût et de l’entretien #

Lorsque vous aurez arrêté votre choix sur un type de système, il vous faudra éventuellement ajuster celui-ci en fonction de votre budget. En effet, le coût d’installation et de consommation varie selon les appareils :

  • Les pompes à chaleur : leur installation est assez onéreuse, mais leur fonctionnement est économique à moyen et long terme;
  • Les échangeurs thermiques : leur coût dépend principalement du système de chauffage auquel ils sont reliés;
  • Les réchauffeurs électriques : leur installation est bon marché, mais ils génèrent une facture énergétique importante.

Enfin, pensez à l’entretien de votre système de chauffage pour en garantir la durée de vie et conserver ses performances. Certains modèles nécessitent aussi plus d’attention que d’autres. Par exemple, les pompes à chaleur doivent être régulièrement nettoyées et contrôlées par un professionnel pour éviter tout dysfonctionnement.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :