Piscines naturelles : plongez dans la tendance avec un bassin écologique

Les piscines naturelles sont de plus en plus prisées par les particuliers.

Attrayantes, écologiques, elles respirent le bonheur les piscines naturelles.

Le concept d’une piscine naturelle #

Une piscine naturelle repose sur des principes simples. Elle associe bassin de baignade et zone de filtration végétale.

Bassin de baignade

C’est la partie où l’on se baigne. Le fond est généralement revêtu de gravier ou de pierre naturelle.

À lire Comment intégrer une piscine dans un petit jardin ?

Zone de filtration végétale

En contact avec le bassin, elle favorise la prolifération de micro-organismes. Ceux-ci éliminent impuretés et bactéries dangereuses.

Les avantages des piscines naturelles #

Divers bénéfices découlent d’un tel dispositif. Esthétique soignée, entretien minimal et faible impact environnemental en font partie.

Esthétique harmonieuse

La piscine naturelle s’intègre aisément dans son environnement. Arborant un aspect plus sauvage, elle fait corps avec la nature.

Entretien facile et économique

Aucun ajout de produit chimique n’est nécessaire. Il suffit d’enlever régulièrement les déchets qui flottent à la surface.

À lire Les dernières innovations en matière de piscines : technologies et designs pour 2024

Favorable à la biodiversité

Les végétaux participant à l’épuration attirent diverses espèces animales. Insectes et oiseaux trouvent ainsi refuge et nourriture.

Matériaux de construction des piscines naturelles #

Pour les parois, trois matériaux sont couramment employés : béton, pierre ou bois. Les consommateurs peuvent bien sûr mixer ces matériaux selon leurs goûts.

Béton et pierre

Le béton étanche permet une grande liberté de formes ; il peut être dissimulé avec des parements en pierres naturelles.

Bois

  • Economique
  • Esthétique
  • Rapide à construire

Maliondre en énergie grise, le choix du bois reste une alternative écolo viable pour la structure d’une piscine naturelle.

À lire Entretien de piscine : astuces et conseils pour une eau cristalline toute l’année

Comment choisir sa piscine naturelle ? #

N’hésitez pas à consulter différents fabricants afin d’avoir une idée précise des options disponibles sur le marché. Planifier votre futur coin détente sera crucial pour savoir quel type de bassin vous correspondra le mieux.

Tailles

Les petites piscines aux dimensions réduites conviennent bien aux jardins de taille modeste. Les grands bassins offrent un espace de baignade plus spacieux.

Profondeur

La profondeur du bassin doit être adaptée en fonction des usages : simple détente, nage sportive, jeux aquatiques, etc.

Accessoires

Pompes, skimmers et autres équipements de filtration peuvent venir améliorer la qualité de l’eau et alléger l’entretien.

À lire Quel type de piscine convient le mieux à votre espace extérieur ?

Réglementation des piscines naturelles #

Il est obligatoire de déclarer sa piscine naturelle auprès de sa mairie. Un permis de construire sera nécessaire si le projet dépasse certaines dimensions.

Taxes foncières et d’habitation

Au-delà de 10m², une taxe foncière et d’habitation peut être exigée par les autorités locales.

Sécurité

La sécurité des utilisateurs doit être prise en compte. De nombreux accessoires peuvent y contribuer :

  • Barrières de protection
  • Couvertures rigides ou souples
  • Alarmes immergées
  • Braseros

Coûts #

Divers paramètres entrent en jeu pour évaluer le prix d’une piscine naturelle :

À lire Les secrets des professionnels pour un chauffage de piscine efficace et économique

  • Taille et forme du bassin
  • Matériaux utilisés
  • Type de végétation
  • Options supplémentaires (pompe, éclairage, etc.)

En moyenne, comptez entre 25 000 et 50 000 € pour la réalisation d’une piscine naturelle. Ces tarifs incluent généralement fourniture et pose.

Entretien de sa piscine naturelle #

Si l’entretien général est simple, il peut néanmoins nécessiter occasionnellement l’intervention d’un professionnel :

  • Taillage des plantes
  • Nettoyage du bassin
  • Réglage de la pompe

De plus, veillez à anticiper quelques travaux spécifiques au fil des saisons :

  1. Protéger les végétaux du gel en hiver
  2. Vérifier le niveau d’eau régulièrement
  3. Surveiller la qualité de l’eau, notamment en période de fortes chaleurs

Avec ces informations, vous disposez désormais d’un panorama complet sur les piscines naturelles. Prêts à plonger dans cette tendance ?

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :