Surélévation de toiture : quels sont les avantages fiscaux ?

L'investissement dans la surélévation de toiture offre plusieurs avantages pour améliorer l'espace des propriétaires.

Savez-vous qu’il existe des avantages fiscaux ? Ceux-ci sont cruciaux pour aider à financer vos travaux.

Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) #

Le CITE est une aide financière destinée aux particuliers qui réalisent des travaux d’économie d’énergie dans leur habitation principale. Il est soumis à certaines conditions, notamment l’utilisation des matériaux adéquats :

  • Isolation thermique extérieure ou intérieure
  • Les fenêtres et volets isolants
  • Protections solaires

Ainsi, si la surélévation de votre toiture vise à améliorer l’isolation, vous pouvez bénéficier du CITE. Votre projet doit être réalisé par un professionnel portant la mention RGE (Reconnu garant de l’environnement).

À lire Les étapes clés d’un projet de surélévation de toiture

TVA réduite #

Un autre avantage important est la possibilité de bénéficier d’une TVA réduite à 5,5 % au lieu de 20 %. Pour cela, il est nécessaire de respecter certains critères :

  1. La maison doit avoir plus de deux ans
  2. Utilisation des matériaux et équipements éligibles au CITE
  3. Les travaux sont réalisés par un professionnel RGE

Cette réduction de TVA représente une économie importante pour votre projet de surélévation.

Aides et subventions locales #

Il est également possible de bénéficier d’aides locales proposées par votre commune, département ou région. Ces aides sont souvent destinées à encourager l’amélioration de la performance énergétique des logements.

  • La prime Habiter Mieux : cette aide s’adresse aux propriétaires occupants sous conditions de ressources qui engagent des travaux permettant d’améliorer la performance énergétique d’au moins 25 %.
  • Éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) : il permet de financer vos travaux liés à la rénovation énergétique sans avancer d’argent et sans payer d’intérêts sur le prêt.
  • Subventions de l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (ANAH) : elles financent principalement les aides aux travaux de rénovation énergétique et d’adaptation des logements aux handicaps.

N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre mairie, conseil général ou régional pour connaître les aides disponibles dans votre secteur.

À lire Surélévation de toiture en zone urbaine : quels défis ?

Exonération partielle ou totale de la taxe foncière #

Sous certaines conditions, vous pouvez être exonéré de taxe foncière pendant deux ans après la réalisation de votre surélévation de toiture. Ces conditions sont les suivantes :

  1. Il doit s’agir de votre résidence principale
  2. Vous devez être propriétaire ou locataire occupant
  3. Les travaux ont pour but d’améliorer l’isolation thermique du logement
  4. La demande doit être faite dans les 90 jours suivant la fin des travaux.

Cette exonération est accordée par délibération du conseil municipal et varie selon les communes. Renseignez-vous auprès de la mairie avant le début de vos travaux pour connaître les détails de cette mesure.

Bilan : bien profiter des avantages fiscaux pour la surélévation de toiture #

Pour obtenir le meilleur parti des aides financières, il convient de bien préparer votre projet :

  1. Prenez contact avec un professionnel RGE pour établir un diagnostic thermique de votre habitation.
  2. Demandez plusieurs devis et informez-vous sur les matériaux et équipements éligibles aux différentes aides.
  3. Consultez les organismes compétents pour connaître les dispositifs proposés dans votre secteur (mairie, conseil général, etc.).

Avec ces conseils, vous êtes à présent prêt à planifier votre projet de surélévation de toiture tout en profitant au mieux des nombreux avantages fiscaux !

À lire Surélévation de toiture : est-ce une bonne idée pour votre type de maison ?

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :