Ce nageur sort de sa retraite pour un record mondial incroyable (Enhanced Games)

Après sa retraite en 2018, le nageur australien James Magnussen se dit prêt à faire son retour dans les bassins pour participer aux Enhanced Games en 2024.

Retraite : ce projet controversé offrirait une compétition où l’usage de substances interdites serait permis et aucun contrôle antidopage ne serait effectué.

Magnussen pourrait ainsi chercher à battre ses propres records grâce au dopage.

Retraite : un désir assumé malgré la controverse #

L’Australien de 32 ans, qui avait annoncé sa retraite des bassins il y a six ans, ne cache pas son envie de revenir dans l’eau pour cette compétition inédite.

À lire Pourquoi ignorer cette démarche retraite Agirc-Arrco pourrait vous coûter cher ?

Lancées par l’homme d’affaires Aron D’Souza en 2023, ces Enhanced Games permettent aux athlètes d’utiliser des substances interdites sans crainte de sanctions.

Selon Magnussen, si on lui avait proposé ce projet pendant sa carrière professionnelle, sa réponse aurait été différente. Cependant, aujourd’hui, il se dit prêt à vivre cette expérience en tant qu’athlète à la retraite.

Premier grand nom envisagé #

Si son désir est confirmé, James Magnussen deviendrait le premier sportif de renom à rejoindre les Enhanced Games. Cette compétition, qui n’est pas soumise aux règles de l’Agence mondiale antidopage, suscite beaucoup de débats. En effet, les performances réalisées lors de l’événement ne pourront pas être reconnues officiellement. Ces sportifs retraités vont quand même tout faire pour briller.

Le record du Brésilien Cesar Cielo dans le viseur

Magnussen souhaite notamment s’attaquer au record de son rival, le Brésilien Cesar Cielo. Ce dernier détient le record du 50m nage libre en 20″91 depuis 2009, établi avec un maillot aérodynamique high-tech désormais interdit. De son côté, l’Australien a réussi à parcourir cette distance en 21″52 sans dopage ni matériel avantageux.

À lire Vous voulez partir en retraite plus tôt ? Découvrez comment gagner des trimestres sans effort !

Retraite : pas de risques inconsidérés pour la santé #

Malgré son désir de revenir aux Enhanced Games et d’utiliser des substances autorisées uniquement pour ce projet, James Magnussen assure qu’il ne prendra pas de risques inutiles pour sa santé. Il explique vouloir bénéficier d’un accompagnement médical sérieux et d’une supervision constante afin de préserver son corps et son intégrité physique.

Financées par des capitaux privés, les Enhanced Games prennent forme #

Les Enhanced Games se financent par des investisseurs en capital-risque.

Bien que la date et le lieu de l’événement n’aient pas au rendez-vous, la compétition devrait accueillir cinq catégories principales : athlétisme, sports aquatiques, gymnastique, force et combat.

Le scandale provoqué par la création de ces Jeux pourrait pousser certains athlètes à réfléchir à deux fois avant de rejoindre Magnussen dans cette quête controversée.

À lire Les Couples Pacsés pourraient Bénéficier de la Pension de Réversion Suite aux Perspectives du Conseil des Retraites

Un dopage autorisé, mais encadré ?

Afin de préserver un minimum leurs athlètes et éviter le pire, les Enhanced Games pourraient imposer certaines règles. Les détails sur l’encadrement de ces pratiques restent encore flous et se préciseront avant la tenue des compétitions.

Retraite : une compétition qui suscite les interrogations #

L’éthique sportive est en question. Pourrait-on assister à une banalisation du dopage dans le sport ? Les prochains mois nous apporteront peut-être des éléments de réponse.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :