Ajout de circuits supplémentaires au tableau électrique existant : mode d’emploi

Vous vous demandez si on peut ajouter des circuits à un tableau électrique existant et comment faire ? Vous êtes au bon endroit pour obtenir les réponses. Dans cet article, nous allons expliquer la procédure, les précautions et astuces pour réussir cette opération délicate.

Éléments à vérifier avant l’intervention #

Avant d’envisager l’ajout d’un circuit supplémentaire, il est impératif de s’assurer que le tableau électrique existant dispose de suffisamment de places libres. La norme électrique en vigueur (NF C 15-100) impose un certain nombre de rangées avec des emplacements vides, appelés modules. Ils doivent permettre une évolution future du tableau sans modification importante.

Il faut également vérifier la puissance totale des circuits installés comparée à celle théoriquement disponible selon le compteur. L’objectif est de ne pas créer de surcharge qui entraînerait de nombreux disfonctionnements ou pannes. Le recours à un électricien professionnel est vivement conseillé pour réaliser ces vérifications.

À lire Prévenir les risques électriques grâce à l’entretien régulier du tableau électrique

Caractéristiques du nouveau circuit

En fonction de la nature du nouvel équipement électrique connecté, le choix du disjoncteur, câbles et protection spécifiques seront adaptés. Il faut tenir compte de la puissance utilisée, de la distance entre la prise et le tableau électrique ainsi que des contraintes liées aux dispositifs de sécurité.

  • Disjoncteurs : ils assurent la protection des circuits contre les surintensités et se déclenchent en cas de court-circuit ou de surcharge. Pour choisir le bon disjoncteur, il est nécessaire de se référer aux caractéristiques de l’appareil à connecter.
  • Câbles : les conducteurs doivent être adaptés au type d’installation et à la puissance consommée par le nouvel équipement. Un câble trop fin pourrait entraîner une surchauffe et causer un incendie.
  • Protection différentielle : indispensable dans certaines installations pour protéger les utilisateurs contre les risques d’électrocution en provoquant le déclenchement du circuit concerné si la tension dépasse un certain seuil.

Étapes pour ajouter un circuit supplémentaire #

L’intervention doit toujours commencer par la mise hors tension du tableau électrique. Une fois cette étape réalisée, voici les principales actions à mener :

1. Installer le nouveau disjoncteur

Ouvrez votre tableau électrique et identifiez les emplacements disponibles pour l’ajout d’un disjoncteur supplémentaire. L’installation se fait généralement par clipsage sur un rail de fixation. Assurez-vous de respecter la polarité lors de la connexion aux borniers d’arrivée de phase et de neutre.

2. Passer les câbles

Le nouveau circuit nécessite de tirer des câbles depuis le disjoncteur jusqu’à la prise ou l’appareil concerné. Il est important de respecter les chemins de passage recommandés pour garantir la sécurité.

À lire Les meilleurs conseils pour réaliser un diagnostic électrique autour de votre tableau électrique

  • Tubes ou gaines électriques : ils protègent les câbles des agressions mécaniques et climatiques et facilitent leur repérage en cas de travaux ultérieurs. Le choix du diamètre dépend du nombre de conducteurs à passer.
  • Plinthes, moulures ou goulottes : elles permettent un passage esthétique et discret des câbles à l’intérieur des pièces.

3. Raccorder le circuit aux prises ou équipements concernés

Une fois les câbles passés, il est nécessaire de réaliser les raccordements avec les dispositifs de connexion correspondants (prises, interrupteurs…). Prenez soin de respecter la polarité des fils et de bien serrer les vis de fixation pour éviter tout risque d’incendie lié à un mauvais contact.

Astuces et conseils pour réussir l’opération #

Pour éviter toute erreur lors de l’installation, n’hésitez pas à vous référer au schéma électrique de votre logement ou à faire appel à un électricien professionnel.

Les installations électriques doivent répondre à des normes strictes pour être conformes et sécurisées. Il est donc essentiel de disposer de matériel homologué, notamment pour les câbles, disjoncteurs et protections différentielles.

Enfin, ne sous-estimez pas les contraintes techniques et la complexité de l’opération à réaliser. Ajouter un circuit à un tableau électrique existant peut s’avérer plus compliqué et coûteux que prévu. Prévoir des rallonges, accessoires de fixation supplémentaires ou même l’aide d’un électricien professionnel est une sage décision.

À lire Défis de l’installation d’un tableau électrique dans une extension ou un nouvel espace de vie

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :