Comment gérer les déchets issus d’une micro station d’épuration ?

Les micro-stations d'épuration sont de plus en plus prisées pour traiter les eaux usées.

Pour assurer leur bon fonctionnement, il est essentiel de bien gérer les déchets produits de votre station d’épuration.

Comprendre le fonctionnement d’une micro station d’épuration #

Une micro station d’épuration est un système compact et performant pour traiter les eaux usées domestiques ou industrielles. Elle assure la séparation des éléments solides et liquides, puis traite les polluants dissous.

Le prétraitement des eaux usées

Lorsque les eaux usées entrent dans la micro station d’épuration, elles suivent plusieurs étapes de traitement. La première est le prétraitement, qui consiste à retenir les grosses particules. On y trouve notamment :

À lire Micro station d’épuration : quel entretien pour garantir son efficacité ?

  • La décantation primaire : où les matières solides sont séparées des liquides.
  • La filtration : une grille ou un tamis retient les gros objets et débris.

La phase de traitement biologique

Après le prétraitement, les eaux usées subissent une phase de traitement biologique. Des organismes vivants éliminent les polluants organiques. La phase peut se faire par :

  1. Aération prolongée : utilisation de l’oxygène pour favoriser le développement des micro-organismes.
  2. Procédé à boues activées : les boues sont maintenues en suspension pour optimiser leur action épuratrice.

Gestion des déchets issus d’une micro station #

La micro station d’épuration produit des déchets solides et liquides dont il faut assurer la gestion. Les déchets solides, appelés boues, doivent se voir évacués et traités de manière appropriée. Les déchets liquides, quant à eux, sont rejetés dans l’environnement une fois traités et purifiés.

Évacuation des boues

Les boues se retrouvent constituées de résidus solides accumulés lors de la décantation et du traitement biologique. Elles se retrouvent stockées au fond de la cuve et nécessitent une évacuation régulière :

  • Vidange de la cuve : cela doit se faire par un professionnel agréé qui dispose des équipements adéquats.
  • Fréquence de vidange : cela dépend de la taille de la micro station, de l’utilisation et du nombre d’occupants.

Pour garantir le bon fonctionnement de votre micro station d’épuration, veillez à respecter les consignes d’entretien et de vidange recommandées par le fabricant ou l’installateur.

À lire Quels sont les avantages d’une micro station d’épuration pour les petites collectivités ?

Traitement des déchets issus d’une micro station d’épuration #

Une fois récupérés, les déchets solides et liquides doivent se retrouver traités de manière adéquate pour limiter leur impact sur l’environnement.

Traitement des boues d’épuration

Les déchets solides ou boues d’épuration doivent se retrouver acheminés vers un centre de traitement dédié. Ils y subiront :

  1. Un stockage temporaire dans des bassins de décantation.
  2. Un traitement par digestion anaérobie pour stabiliser la matière organique et produire du biogaz.
  3. L’épaississement des boues par centrifugation ou autre procédé.
  4. Une déshydratation pour réduire le volume des boues avant leur évacuation.

Ces traitements se voient réalisés conformément aux normes environnementales en vigueur et permettent de valoriser les déchets issus de la micro station.

Traitement des effluents liquides

Les déchets liquides ou effluents traités peuvent se retrouver rejetés dans le milieu naturel (fossé, cours d’eau) sous condition qu’ils respectent les critères de qualité fixés par la réglementation. Les contraintes varient selon :

À lire Comment fonctionne une micro station d’épuration au quotidien ?

  • La capacité de la micro station d’épuration.
  • La sensibilité du milieu récepteur (zone de captage d’eau potable, zone de baignade, etc.).

Une surveillance est donc nécessaire pour vérifier le respect des normes et garantir la qualité des eaux rejetées.

Optimiser la gestion des déchets issus d’une micro station d’épuration #

Pour limiter les volumes de déchets produits par une micro station d’épuration, certaines précautions sont à prendre :

  1. Minimiser l’utilisation de produits chimiques ménagers : ces substances peuvent perturber le fonctionnement biologique de la micro station et augmenter la production de déchets solides et liquides.
  2. Privilégier les éco-gestes au quotidien : il s’agit notamment de limiter sa consommation d’eau, de ne pas jeter de débris solides dans les toilettes ou encore d’utiliser du papier toilette et des produits d’entretien biodégradables.

Gérer les déchets issus d’une micro station d’épuration est essentiel pour assurer le bon fonctionnement du système et limiter l’impact environnemental. En appliquant ces conseils et en accordant une attention particulière aux normes en vigueur, vous contribuerez à un traitement efficace et responsable des eaux usées.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :