Ragréage autonivelant vs ragréage manuel : quelles différences ?

Dans la rénovation des sols, le ragréage est une étape essentielle. Il existe deux techniques principales : le ragréage autonivelant et le ragréage manuel. Dans cet article, nous allons comparer ces deux méthodes en termes d’utilisation, de performance et de coût.

Principe du ragréage #

Le ragréage est une opération consistant à appliquer un enduit sur un sol existant afin de le rendre plus lisse, plan et uniforme. Cela permet ensuite de poser un revêtement, comme du carrelage ou du parquet, en assurant une meilleure adhérence et une bonne durabilité. Les produits de ragréage sont principalement composés de ciments spéciaux, de résines et de charges minérales.

Ragréage autonivelant : mode d’emploi #

Le ragréage autonivelant est un enduit fluide que l’on répartit sur le sol avec une raclette dentée ou un rouleau débulleur. Grâce à sa composition, il s’étale et s’égalise de façon homogène sans intervention manuelle supplémentaire. On utilise généralement un mélange prêt-à-l’emploi, qu’il suffit de diluer avec de l’eau avant de le verser sur le sol préparé.

À lire Le ragréage et la correction acoustique des sols : Comment ça marche ?

  • Avantages : rapidité d’installation et gain de temps, meilleures performances d’égalisation, pas besoin de compétences particulières.
  • Inconvénients : coût généralement supérieur à celui du ragréage manuel, nécessité d’un sol propre et stable pour un résultat optimal, les erreurs sont difficiles à corriger une fois le produit appliqué.

Ragréage manuel : comment procéder ? #

Le ragréage manuel se réalise en deux étapes : l’application de l’enduit sur le sol et son étalement manuel à l’aide d’une spatule crantée ou d’une règle rectiligne. Contrairement au ragréage autonivelant, il faut être attentif au dosage des composants pour obtenir une pâte consistante, favorisant l’accroche et la résistance.

  • Avantages : better contrôle of the application process, ability to correct errors during installation, lower cost.
  • Inconvénients : plus long à mettre en œuvre, nécessite une certaine technique et donc parfois des compétences professionnelles, risque de bulles et d’imperfections si mal réalisé.

Méthodes de préparation et de pose

Le ragréage demande une préparation soigneuse du sol, quelle que soit la méthode utilisée. Voici quelques techniques courantes de préparation et de pose :

  1. Dépoussiérer et nettoyer la surface à traiter.
  2. Appliquer un primaire d’accrochage adéquat pour faciliter l’adhérence du ragréage.
  3. Mélanger le produit de ragréage selon les indications du fabricant.
  4. Pour le ragréage autonivelant, verser le mélange sur le sol et étaler avec une raclette dentée ou un rouleau débulleur.
  5. Pour le ragréage manuel, appliquer l’enduit avec une spatule crantée ou une règle rectiligne en veillant à bien égaliser.
  6. Laisser sécher selon le temps recommandé par le fabricant (généralement 24 à 48 heures).

Comparaison des performances et coûts #

Le choix entre le ragréage autonivelant et le ragréage manuel dépend des exigences et contraintes de chaque projet. Voici quelques éléments de comparaison pour vous aider dans votre décision :

  • Résistance : Les deux types de ragréage présentent des résistances mécaniques et thermiques similaires s’ils sont réalisés correctement.
  • Finesse et planéité : Le ragréage autonivelant offre généralement une meilleure finesse et une planéité supérieure grâce à sa composition fluide.
  • Temps de pose : Le ragréage autonivelant est plus rapide à installer et permet un gain de temps appréciable.
  • Coût : Le ragréage autonivelant est généralement plus cher, tant en termes de produit que de main-d’œuvre si la pose est réalisée par un professionnel.

En définitive, il convient d’examiner les spécificités de chaque projet avant d’opter pour l’une ou l’autre de ces solutions. Le choix sera fonction des caractéristiques du sol, des contraintes budgétaires et du niveau de compétence requis pour réaliser le travail. Dans tous les cas, veillez à choisir un produit de qualité et à faire appel à un professionnel en cas de doute sur vos capacités.

À lire Précautions à prendre pour un ragréage extérieur exposé aux intempéries

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :