Ragréage écologique et durable : comment choisir la bonne solution ?

Le ragréage est une étape cruciale dans la rénovation de sols. Il permet d’obtenir une surface plane et lisse, indispensable pour la pose de revêtements tels que le carrelage, le parquet ou encore le béton ciré. Cependant, les solutions traditionnelles de ragréage sont souvent critiquées pour leur impact environnemental négatif. Dans cet article, nous vous présenterons des alternatives plus respectueuses de l’environnement, qui contribuent à la réalisation d’un habitat écologique et durable.

Solutions à base de chaux : un liant naturel et durable #

La chaux est un liant naturel issu de la cuisson du calcaire. Elle offre plusieurs avantages en termes de durabilité et d’éco-responsabilité :

  • Faible empreinte carbone : La production de chaux nécessite moins d’énergie que celle du ciment, matériau couramment utilisé dans les produits de ragréage classiques.
  • Capacité à réguler l’humidité : La chaux permet d’assurer un bon équilibre hygrométrique, limitant ainsi les risques de condensation et de moisissures.
  • Pouvoir assainissant : La chaux possède des propriétés antibactériennes et fongicides, favorisant un environnement intérieur sain.

Les produits de ragréage à base de chaux sont compatibles avec différents types de supports et se présentent sous forme de poudre à mélanger avec de l’eau. Ils peuvent être utilisés pour le ragréage de sols intérieurs comme extérieurs.

À lire Le ragréage et la correction acoustique des sols : Comment ça marche ?

La chaulée allégée : une option légère et isolante

Pour optimiser les performances énergétiques du bâtiment, la chaulée allégée est un choix intéressant. Elle associe la chaux hydraulique naturelle à des granulats légers (perlite, vermiculite, billes d’argile…), offrant ainsi une solution à la fois légère et isolante thermiquement. Ce type de produit convient particulièrement aux sols fragiles ou susceptibles de subir des tassements.

Ragréage en fibres végétales : une alternative écologique #

Les fibres végétales telles que la fibre de bois, de chanvre ou encore de lin s’avèrent être d’excellentes alternatives écologiques pour le ragréage. Elles sont issues de ressources renouvelables, peu transformées et affichent un excellent bilan carbone. De plus, elles présentent plusieurs avantages :

  • Isolation naturelle : Les fibres végétales procurent une isolation thermique et phonique efficace, contribuant ainsi au confort des occupants et à la maîtrise des dépenses énergétiques.
  • Résistance aux insectes et aux rongeurs : Certains matériaux, tels que la fibre de bois et le chanvre, possèdent des propriétés répulsives naturelles à l’égard des insectes et des rongeurs.
  • Facilité de mise en œuvre : Les produits de ragréage en fibres végétales sont faciles à utiliser et demandent peu de savoir-faire technique. Ils peuvent être appliqués manuellement ou à l’aide d’une machine à projeter.

Ces solutions écologiques permettent d’envisager une rénovation du sol respectueuse de l’environnement et de la santé des occupants. Cependant, il est important de choisir des matériaux non traités chimiquement pour préserver ces atouts.

Béton ciré : un matériau design et durable #

Le béton ciré est un revêtement décoratif en vogue, apprécié pour son aspect brut et contemporain. Composé de résine et de pigments minéraux, il présente plusieurs qualités en termes de durabilité :

À lire Précautions à prendre pour un ragréage extérieur exposé aux intempéries

  • Résistance à l’usure : Le béton ciré offre une excellente résistance au temps et aux agressions mécaniques (chocs, rayures…), ce qui en fait un choix pérenne pour le revêtement des sols.
  • Simplicité d’entretien : Dans sa version hydrofugée, le béton ciré nécessite un entretien limité et facile, évitant ainsi l’utilisation de produits d’entretien nocifs pour l’environnement.
  • Pose sans joint : Ce matériau permet une pose continue et sans joint, limitant les déperditions d’énergie et offrant un rendu esthétique homogène.

Le béton ciré peut être utilisé pour réaliser des ragréages sur de nombreux supports (dalle béton, chape ciment, chape anhydrite…). Toutefois, il nécessite un savoir-faire spécifique pour une mise en œuvre réussie et durable.

Privilégier les bétons cirés écologiques

Pour accompagner une démarche de ragréage écologique et durable, il est recommandé de se tourner vers les bétons cirés labellisés et certifiés respectueux de l’environnement. Ces produits minimisent l’utilisation de composants synthétiques et favorisent l’emploi de ressources naturelles (argile, pouzzolane…).

Une sélection minutieuse des matériaux et des professionnels #

Lorsqu’il s’agit de rénover ou construire écologiquement et durablement, la qualité et la provenance des matériaux sont essentielles. Il est donc important de bien choisir ses fournisseurs et demander conseil auprès des professionnels du secteur. Un accompagnement par un architecte ou un maître d’œuvre spécialisé dans la construction écologique peut également constituer un gage de réussite pour vos travaux de ragréage.

Sciences et Démocratie est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :